Les vacances du gouvernement
Actu

Vacances du gouvernement

1

Les ministres ont droit uniquement à des vacances de deux semaines afin d’exhiber un gouvernement sur le pied de guerre en temps de crise. Fausse bonne idée d’un exécutif en panne de résultat tangible qui nous offre un dernier coup de communication superflu avant la rentrée.

Vacances du gouvernement : courtes et studieuses

« Des vacances courtes et minimalistes! »: selon Le Monde et le JDD c’est l’ordre qu’aurait intimé le président de la république à ses ministres. Les témoignages des « collaborateurs » savamment distillés, propagent cette petite musique dans les média depuis peu.

Il n’est pas sûr que François Hollande fasse le bon choix en imposant à son équipe gouvernementale et à lui-même des vacances d’été « minimalistes ».

Vacances des ministres : coup de communication

Malheureusement pour les communicants élyséens, les français sont familiers des annonces démagogiques et symboliques du gouvernement. Ces images de ministres décontractés, affublés d’un dossier sous le bras, ne suffiront pas pour gagner en popularité et crédibilité.

Mais au delà de cette enfumage médiatique, il y a une forme de mépris envers les français salariés et indépendants qui aspirent légitimement à partir en vacances. Que l’on soit artisan, technicien, chercheur, cadre, chef d’entreprise, ou même ministre, il n’y a aucune culpabilité à prendre des vacances sous condition que le travail ait été proprement fini, les outils rangés, les collègues, clients et fournisseurs informés, et l’intérim assuré. En somme, le sentiment du travail bien fait!

Avec une récession de l’activité, une dé-industrialisation galopante et un chômage grandissant, il y a fort à parier que peu de ministre portent réellement en eux ce sentiment. C’est peut-être là, la vrai raison de ce faux départ en vacances des ministres.

A propos de l'auteur / 

Thierry

1 Commentaire

  1. Jean 6 août 2013 sur 14:17 -  Répondre

    Le gouvernement ferait mieux de partir loin et pour longtemps! Les français pourraient souffler un peu entre deux matraquage fiscal.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués. *

Les plus consultés

Newsletters

Recevez les dernières infos par e-mail: