comment bronzer
Lifestyle

Comment bronzer : les astuces et précautions ?

0

En cette saison, on a tous envie d’avoir bonne mine. Comment avoir de jolie couleur sans prendre de risque ? Crème solaire, cabine UV, crème ou gélule auto-bronzante, … quelle est la meilleur solution pour bronzer ?

D’après une enquête IPSOS, 8 français sur 10 disent que le bronzage rend sexy. Toutefois, il faut bronzer intelligemment. En effet, depuis plusieurs années, les dermatologues, évoquent les dangers des rayons ultraviolets, qui viennent du soleil ou des cabines UV. Ils entraîneraient des lésions oculaires graves et des risques sérieux pour la peau.

En effet, les UVA sont responsables du vieillissement et des cancers de la peau comme les UVB.
Une exposition chronique aux UVA commence dès l’enfance et contribue très grandement aux cancers de la peau, aux mélanomes mais aussi aux carcinomes baso et spinocellulaires.

Découvrez toutes les informations et astuces pour avoir bonne mine sans prendre de risque.

Conseils avant de vous exposer au soleil

Pour la très grande majorité de la population française, 95%, ça ne pose pas de problème. Il y a environ 5% de la population qui présente des facteurs de risques particuliers. Ils doivent faire extrêmement attention avec le soleil et ne pas faire de bronzage en cabine.

Choisissez votre produit selon la couleur de votre peau et votre activité. On parle de phototype. C’est une échelle qui a été donnée de 1 à 6 et qui est faite sur la couleur de sa peau, des yeux, des cheveux et la capacité à bronzer.

Les personnes ayant un phototype 1 ou 2, peau très pâle qui prend pratiquement toujours des coups de soleil et qui ne bronzera probablement jamais, dès la première exposition, se met en danger.
Le mélanome, c’est 9 fois sur 10 sur ce type de phototype.

Évitez de vous exposer pendant les heures les plus dangereuses, c’est-à-dire entre 11h et 16h. Privilégiez l’ombre et quand vous vous exposez, faites-le doucement. De plus, il faut faire attention particulièrement aux enfants, car de nombreux cancers de la peau chez l’adulte sont dus aux coups de soleil pris au moment de l’enfance.

Enfin, quand on est bronzé, on a l’impression d’être protégé mais on ne l’est pas du tout. La crème solaire est indispensable pour tous.

Le bronzage en cabine pour bronzer rapidement

En été comme en hiver, pour avoir bonne mine toute l’année, les centres de bronzages sont très prisés. En France, les clients font entre 6 et 7 séances par an.

Toutefois, aller dans des cabines régulièrement entraîne inéluctablement un risque de cancer, et principalement de mélanome, mais aussi d’autres cancers qui peuvent être déclenchés ou aggravés par des expositions solaires répétées. Nous risquons aussi le vieillissement, rides, taches et couperose.
En effet, les rayons utilisés dans les cabines sont des UVA qui sont responsables du vieillissement et des cancers de la peau.

Par conséquent, depuis 1997, la réglementation s’est durcie pour les cabines UV. Une formation de 8h suivie d’un QCM est imposée aux centres de bronzages pour conseiller au mieux leurs clients.
Ainsi, il est déconseillé aux femmes enceintes et aux femmes à la peau très claire d’utiliser les cabines UV.

Certains centres de bronzage prennent plus de précaution et imposent un questionnaire aux clients avant une séance. C’est un test pour évaluer si de nouveaux clients peuvent ou pas faire des UV. A l’intérieur, des questions sur le type de peau, les antécédents familiaux ou la prise de médicaments.
L’objectif est d’identifier les personnes à risque et de les dissuader d’entrer en cabine. Ce test diagnostic est en vigueur dans certains établissements, mais non obligatoire, d’après la loi.

Ce qu’il faut retenir c’est qu’une séance n’est pas dangereuse. Par exemple, une séance avant un mariage ne va pas déclencher un cancer.

De plus, on ne met pas de crème avant les séances d’UV. C’est interdit par la loi pour éviter les réactions de photo-sensibilisation.

La crème solaire indispensable

Les indices de protection, les fameux numéro sur les crèmes solaires sont déterminés selon une méthode standardisée, une norme ISO. Cette norme ISO est reconnue de façon internationale.
Cela permet d’avoir une méthode reproductible et d’être confiant en l’indice affiché.

Le numéro est affiché selon des règles strictes : selon le résultat et selon une réglementation.
Le maximum en Europe est 50 plus. Cela veut dire que vous devez avoir au moins un SPF moyen de 60.
Avec un indice 50, on bronze très bien. Vous choisissez l’indice en fonction de votre phototype.
La crème solaire n’empêche pas de bronzer au contraire elle permet même de garder le bronzage plus longtemps.
La crème solaire est indispensable pour garder son bronzage, et éviter les coups de soleil. De plus, sur le long terme, on ne pèle pas.

Quel que soit votre phototype, la crème solaire est essentielle. Privilégiez un indice élevé si possible et appliquez de la crème tous les 2h.

Bronzez sans soleil avec les auto-bronzants

Et si l’on pouvait bronzer sans même mettre un orteil sur la plage? Si on veut éviter de se mettre au soleil ou dans les cabines UV, il existe désormais une myriade de produits: auto-bronzants, gélules à la carotte, etc. De nombreux produits ont envahi le marché de la cosmétique avec cette promesse, à commencer par les auto-bronzants.

Les auto-bronzants

Cela permet d’avoir un bronzage artificiel, mais pas de la même nature qu’avec les cabines UV.
Cela fait une réaction avec la couche cornée. Cela donne un aspect bronzé. C’est sans danger.

Les autobronzants sont apparus dans les années 70. Au départ, ils étaient à base de carotène. Des progrès ont été faits. Exit la peau carotte, les démarcations grossières et l’odeur désagréable. Ils ont bien changé. Les autobronzants reproduisent désormais une teinte beaucoup plus naturelle.
On a découvert les vertus de la DHA, issue de l’écorce de châtaigne. Cela permet, grâce à une réaction chimique, de produire une teinte sur la partie superficielle de la peau, la kératine.

Pour un résultat optimal, il est conseillé d’exfolier la peau 24 heures avant pour enlever les cellules mortes. Sinon, on risque d’avoir une couleur qui ne sera pas très homogène. Une fois appliquée, la réaction sur la peau se fera dans les heures qui viennent, pour un effet hâlé pendant une semaine. Mais tout dépend de la qualité de l’émulsion et du produit. Avec l’exfoliation de la peau, le bronzage peut partir en 5 ou 6 jours. Ce n’est pas dangereux mais ça obstrue un peu les pores. Cela peut donner l’impression d’avoir des petits points noirs. C’est pour cela qu’on exfolie. Cela permet d’enlever de la couche cornée.

Les auto-bronzants en gélules

Pour ceux qui trouvent l’application fastidieuse, voici l’une des dernières innovations cosmétiques: l’auto-bronzant en gélules. C’est le second segment de compléments alimentaires, après ceux de la minceur.

On prend une capsule par jour pendant 2 à 3 mois. On a un résultat visible, lumineux et naturel au bout de 2 mois. Cela n’a rien à voir avec l’auto-bronzant en crème qui, au bout de 2 heures, produit un hâle. Le secret de ces capsules serait les caroténoïdes, un pigment à l’origine de la coloration jaune-rouge de nombreux fruits et légumes. Cela a la capacité de se fixer sur la peau et de colorer la peau. Dans ces capsules, on a aussi du curcuma, traditionnellement utilisé en cosmétique.

Vous pouvez également manger des carottes, des épinards, des patates douces ou des tomates qui contiennent aussi des caroténoïdes avant de vous exposer au soleil.

Les gélules solaires

Il y a les produits auto-bronzants en gélules mais aussi des gélules solaires, fabriquées à base d’antioxydants, qui permettent de mieux lutter contre le stress oxydatif lié au bronzage. Elles se ressemblent beaucoup, pourtant ces capsules ont aussi pour mission de préparer votre peau au soleil. Sur le marché depuis longtemps, les gélules solaires boostent la production de mélanine et aident la peau à mieux se défendre à l’arrivée de l’été. Cela aide la peau à se défendre contre les effets nocifs du soleil.
La plupart des formules ont également un peu de pigments végétaux pour uniformiser un peu le hâle.

Certaines huiles peuvent aussi aider à intensifier et prolonger le bronzage naturel, mais cette méthode ne protège en aucun cas des rayons ultraviolets. En effet, les auto-bronzants ou gélules n’empêchent pas les coups de soleil et ne vous protègent pas des UV. La crème solaire reste indispensable pour toute exposition.

Les après-soleil

On voit de plus en plus de baumes réparateurs après-soleil. A quoi ça sert ? Tout simplement, à réhydrater la peau déshydratée à cause du soleil. L’après-soleil est développé pour avoir un effet cosmétique particulièrement nourrissant et frais sur les coups de soleil.
L’astuce, vous pouvez utiliser n’importe quelle crème hydratante pour réhydrater votre peau.

Les vêtements anti-UV et les accessoires utiles

On est de plus en plus sensible aux problématiques liées au soleil et à notre capital solaire.
Le choix en termes de vêtements et accessoires s’est considérablement développé pour tous les budgets.

Les lunettes de soleil sont des accessoires indispensables à tout âge pour protéger vos yeux sur le long terme. En effet, on ne voit pas les conséquences tout de suite mais en une dizaine d’années après l’oeil s’opacifie. Achetez de préférence vos lunettes chez un opticien plutôt que sur les marchés car ces derniers n’ont pas forcément de vrais verres solaires.

On se doit se protéger dès l’enfance avec une casquette, combinaison, t-shirt anti-UV, …
On trouve de plus en plus de vêtements anti-UV qui protègent bien contre les rayons UV, joli et pas très cher. Cela provient en majorité de marques sportives.
Évitez d’exposer les enfants pendant les heures les plus dangereuses entre 11h et 16h. L’idéal serait de trouver toujours un coin à l’ombre où ils peuvent jouer.

Autre nouveauté, le bracelet connecté qui mesure l’exposition au soleil. C’est relié au smartphone.
On rentre des informations sur notre type de peau, la manière dont on bronze, … et il nous dit ce qu’il faut mettre comme crème solaire, combien de temps on peut s’exposer, s’il faut mettre des lunettes, un chapeau, … Au bout d’un certain temps, en fonction de votre durée d’exposition, elle vous dit d’arrêter.

A propos de l'auteur / 

Lucie

Je suis passionnée par le Webmarketing. A travers mes articles, je souhaite vous conseiller et vous faire partager toutes mes trouvailles sur le web.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués. *

Les plus consultés

Newsletters

Recevez les dernières infos par e-mail: